Historique de la collection

Le Musée Van Gogh a ouvert ses portes en 1973. Il exposait à l’origine presque uniquement des oeuvres de la collection de la famille Van Gogh, réunie par Théo, frère cadet de Vincent, marchand de tableaux et collectionneur. Au cours de sa carrière, Van Gogh avait envoyé à son frère une grande partie de ses travaux. Théo vendait et collectionnait aussi des oeuvres d’autres peintres du XIXe siècle, tels que Paul Gauguin, Camille Pissarro et Adolphe Monticelli. Sa veuve, Jo van Gogh-Bonger, a conservé intacte la majeure partie de la collection. C’est grâce à son fils, Vincent Willem van Gogh, que la collection, confiée entre–temps à la Fondation Vincent van Gogh, s’est finalement retrouvée dans un musée construit spécialement pour l’abriter, d’après les plans de l’architecte Gerrit Rietveld. Cette collection, prêtée en permanence par la Fondation Vincent van Gogh au Musée Van Gogh, s’est élargie au fil des années grâce à de nombreux prêts, dons et acquisitions.

Portret van Van Gogh, zonnebloemen schilderend

La politique d’achat, à l’approche large et ciblée, menée par le musée lui a permis de se développer et de devenir un musée du XIXe siècle polyvalent. Il collectionne des oeuvres de différents courants et orientations artistiques, tels que l’Impressionnisme et le Symbolisme. Il présente souvent des oeuvres d’artistes que Van Gogh admirait : des contemporains novateurs, comme Paul Gauguin et Georges Seurat, mais également de peintres plus traditionnels, comme Ary Scheffer.

Copyright 2005-2014 - Van Gogh Museum | Credits | Disclaimer | Links